Make your own free website on Tripod.com
 

Sécurité

Saturday 17 December 2005

     
Accueil
Le Club
Staff
Adhésion
Galerie photo
Journal & Statistiques
Sécurité
Liens
Petites annonces
Commanditaires
Contactez-nous

 

Article spécial

Éléments de sécurité

Pré requis pour nos passagers

Règles du passager

Règles du conducteur

Règles à suivre en groupe

Revue Motocycliste : dossier freinage

Revue Motocycliste : dossier virage

Orientation sécurité FMQ 2004

Cour Moto Pro FMQ 2004

L’amorce du freinage (Pdf de la FMQ)

 

 

ARTICLE SPÉCIAL

par Jean-Luc Audet

 

Nous nous sommes tous promené par temps froid (surtout au Québec). Les doigts nous gèlent et engourdissent même avec le port de gants doublés ainsi qu'avec une deuxième paire de petits gants à l'intérieur. En passant j'ai pu constater que des petits gants de soie comme doublure offre plus de protection que des petits gants de coton même plus épais. Alors quoi faire ?

Voici un petit tuyau que ma compagne a découvert il y a quelques années lors de la dernière étape d'une randonnée d'une semaine. Il faisait si froid que nos doigts commençaient à engourdir. Alors nous nous sommes arrêtés sur l'accotement, en fouillant dans la sacoche de droite elle sorti la trousse de secours, à l'intérieur il y avait 2 paires de gants de latex, nous les avons enfilés par dessus nos petits gants de doublure et ensuite remis nos gants de cuir. C'était surprenant l'efficacité de cette simple idée.

Vous en avez toujours des gants de latex dans votre trousse de secours n'est ce pas ?

Avec cette période le l'année (printemps) qui est plus froide, de grandes chances que vous appréciez votre manteau de cuir et vos «chaps». Bien sûr, ce sont des articles dispendieux mais il y a beaucoup de preuves qui nous démontrent qu'ils sont nécessaires à notre protection et non pas seulement du froid.

Dans une étude d'endurance de différents matériaux, il est dit qu'une glissade à 50 milles à l'heure, sur l'asphalte par exemple, le jeans a duré pas plus de 4 pieds avant de passer au travers. Le kevlar, par contre, a duré 18 pieds. Le meilleur résultat vient du cuir qualité moto, qui est plus épais que du cuir «fashion» ce cuir a duré 86 pieds. Celui ci est 20 fois plus efficace que le denim pour nous sauver la «peau».

Ref. : cycle magazine sept 1988.

Au mois prochain,

Bonne route.

Jean-Luc

retour au début

 

 

Quelques éléments de sécurité

 

Lorsqu’on se promène en groupe et que l’on veut profiter au maximum du plaisir que la moto en gang nous apporte on doit suivre quelques règles, en voici une couple :

1.         Le meneur du groupe part à gauche sur la chaussée, le deuxième se place à droite avec assez de distance que si le premier met les freins rapidement celui-ci peut freiner sans danger et si jamais il est obliger de continuer il peut passer à sa droite sans danger de l’accrocher. Il en va de même pour les motocyclistes suivants.

2.         Le meneur, lorsqu’il fait un signe de la main ou du pied, chacun doit s’assurer de le répéter, excepter celui qu ferme le convoie. Ex : indication avec le pied, veut dire soit un trou sur la route ou un objet, un animal mort dans le chemin etc.

3.         Le bras levé droit dans les airs veut dire soit un cycliste, un piéton sur le rebord du chemin, à ce moment suivre le meneur en file indienne et se replacer comme avant, après avoir dépassé l’élément.

4.         Le bras gauche à l’horizontal veut dire que le meneur va tourner à gauche.

5.         Le bras gauche à  la vertical veut dire que le meneur va tourner à droite.

6.         Le meneur ne dépasse la limite de vitesse permise que de cinq à dix kilomètre/heure.

7.         Le meneur doit s’assurer que le convoi suit en tout temps, sinon il s’arrête en sécurité sur le rebord du chemin pour attendre le reste du groupe, et ensuite repartir.

8.         Si quelqu’un éprouve un problème, il ou elle klaxonne ou, allume et ferme ses phares. Le groupe s’immobilise sur le côté de la route si l’endroit est sécuritaire.

9.         Celui qui ferme le convoi au départ, s’il le peut arrête la circulation, pour laisser passer le groupe.

10.     Lorsque le convoi arrive à une voie double, le meneur prend la voie de droite, à moins qu’il ne dépasse.

 

retour au début

 

 

Pré requis pour nos passagers

 

Quand il y a quelqu’un qui me demande un tour de moto cela me fait très plaisir, mais je me dois d’expliquer à ce passager qu’il y a des règles à respecter de part et d’autre. Je leur explique qu’aussi longtemps qu’ils sont sur ma moto, ce sont eux qui sont les patrons, s’ils veulent ralentir ou bien arrêter peu importe la raison, je le ferai. Je leur explique que mon intention n’est en aucun temps de leur faire peur, mais bien de les aider à avoir une expérience plaisante et enrichissante.

En change, il y a quatre règles à respecter en tant que passagers.

·        Ils doivent promettre de monter et de descendre de la moto seulement avec la permission du conducteur.

·        Ils peuvent monter et descendre pendant que je suis sur la moto, au neutre, les deux pieds par terre et le pied de la moto levé.

·        Je jette un regard au passager et je fais un signe de la tête lorsque le temps est venu au passager de monter ou descendre de la moto.

·        Finalement je leur demande, au moment de monter ou descendre de bien garder leur poids au centre de la moto, ne surtout pas pousser ou tirer la moto vers eux.

Je leur explique que lorsque nous sommes en route, ils peuvent me parler s’ils le veulent, mais de ne pas trop gigoter ou bouger brusquement et de ne surtout pas essayer de m’aider à prendre les courbes en se penchant.

Je les rassure de ma conduite sécuritaire et par le fait même je demande que le passager ne pose jamais les pieds à terre lorsque nous sommes en mouvement peu importe ce qui arrive, leurs jambes seront protégées en autant que leurs pieds demeurent sur les repose-pieds.

retour au début

 

Règles du passager:

 

·        Ils doivent envoyer la main à tous les motocyclistes rencontrés lors de notre randonnée.

·        Ils doivent envoyer la main à tous les policiers à pied.

·        Ils doivent envoyer la main à tous les enfants qui semblent nous porter le moindre intérêt.

·        Ils ont à démontrer à tout le monde qu’ils s’amusent beaucoup, surtout lors de nos arrêts pour une pause.

 

Un manque à n’importe laquelle de ces règles ci haut mentionnées résultera comme conséquence, au retour de notre randonnée, de nettoyer et polir les broches des roues de la moto, une par une.

 

retour au début

 

Règles du conducteur:

 

·        La seule chose que je veux démontrer est que faire de la moto peut-être sécuritaire et très plaisant.

·        Je me mets au défi d’essayer de changer de vitesse sans que le passager s’en appercoive trop trop (pour ne pas qu’il soit obligé de porter un collet cervical  le lendemain)

·        Je m’efforce à faire des départs et des arrêts de façon à ce que le passager ne différencie quasiment pas, si nous sommes venus à un arrêt complet ou si nous roulons encore un petit peu. Tout se fait en douceur.

 

retour au début

 

Règles à suivre en groupe

 

·        Aucun alcool ou drogue avant ou pendant les randonnées pour le conducteur et son passager.

·        Amener son sourire et sa bonne humeur.

·        Arriver au moins cinq minutes avant le départ prévu, le réservoir plein et la moto en ordre.

·        Le meneur du groupe circule à la gauche de la travée.

·        Tout le monde suit en formation de damier, une limite de cinq motos par groupe.

·        On laisse seulement un espace de voiture entre chaque formation de cinq motos.

·        Lorsque le meneur fait un signe de la main ou du pied, chacun doit s'assurer de le répéter.

·        L’index du bras gauche dans les airs veut dire que tout le monde se regroupe en file indienne.

·        Le petit doigt et le pouce en balançant la main gauche, veut dire de reprendre la formation en damier.

·        Indication avec le pied par terre, veut dire un trou, un objet ou un animal mort sur la route.

·        Le bras gauche à l'horizontal veut dire que le meneur va tourner à gauche, s'y préparer.

·        Le bras gauche à la verticale veut dire que le meneur va tourner à droite, s’y préparer.

·        La main qui balance de haut en bas au centre du damier, veut dire de ralentir.

·        Le convoie ne dépasse la limite permise que par cinq ou dix kilomètres/heure.

·        Le convoie prend les autoroutes lorsque la clarté diminue.

·        Sur l'autoroute, le convoie reste sur la voie de droite, excepté pour dépasser, et se replace aussitôt.

·        Le meneur doit voir en tout temps le dernier balayeur au centre de la travée.

·        Le dernier balayeur et le meneur sont les seuls circulant avec leurs lumières hautes allumées.

·        Si une personne éprouve un problème, il klaxonne et s'immobilise sur le côté du chemin.

·        Si le meneur ne s'en aperçoit pas, c'est le dernier balayeur qui va l'avertir pour qu'il immobilise le groupe.

·        Le meneur trouve un endroit sécuritaire pour immobiliser le groupe.

 

retour au début

 

Orientation sécurité

(Extrait du document de la FMQ 2004: Les associations de la Fédération motocycliste du Québec)

 

La FMQ s’est donné depuis 2001 un audacieux plan sur cinq ans qui a pour objet de faire reconnaître la FMQ comme :

La référence en matière de compétence et de sécurité motocycliste.

Déjà des étudies sérieuses ont permis de démystifier la technique de contre-braquage; des façons de faire pour améliorer le temps de réaction lors de situation de freinage et la fréquence de freinage.

La mise sur pied d’une activité de réadaptation en début de saison via les responsables de sécurité de ses associations affiliées ayant reçu annuellement des techniques de formateurs de haut niveau de l’école Moto Pro.

 

La sécurité à la FMQ c’est :

·        Un centre de documentation des données sécurité

·        Un porte-parole en matière de sécurité

·        Des cours avancés en conduite moto de grande qualité

·        Un rabais sur les primes d’assurance à ceux qui suivent la formation Moto Pro

·        Des articles simples et concrets dans le magazine Motocycliste

·        Être un intervenant de premier plan en matière de sensibilisation auprès des usagers de la route en moto

·        Être une référence pour le législateur et la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ)

·        Des approches novatrices en matière de prévention.

 

retour au début

 

Cours Moto Pro

(Extrait du document de la FMQ 2004: Les associations de la Fédération motocycliste du Québec)

 

Cours de perfectionnement en conduite moto depuis 1986

 

À qui s’adressent les cours Moto Pro FMQ?

·        Aux motocyclistes occasionnels;

·        Aux motocyclistes plus expérimentés;

·        Aux conducteurs de motos de catégorie custom, tourisme, sport-tourisme et sport.

 

Pourquoi suivre un cours Moto Pro FMQ?

·        Pour connaître les bonnes notions de base pour une conduite sécuritaire;

·        Pour être un conducteur plus sécuritaire pour vous-même et les autres;

·        Pour être plus confiant en vos capacités et connaître vos limites et celles de votre moto;

·        Pour réduite les risques d’accident;

·          Pour réduire possiblement vos primes d’assurances.

 

Types de cours offerts :

Cour Moto Pro et Cours Technique de route

 

Durée et coûts :

Une journée intensive de 8h à 17h. Cours offerts dans la plupart des régions du Québec. 80$ (taxes incluses) pour les membres d’une association affiliée, 110$ (taxes incluses) pour les non membres.

Informez-vous des dates de cours auprès du responsable de votre association ou de votre région ou à la Fédération motocycliste du Québec

 

Courriel : jean-luc@motorencontre.org  ou  motopro@fmq.qc.ca

 

retour au début

 

Avoir du plaisir en toute sécurité

Bonne route.

Jean-Luc

 

Accueil | Le Club | Staff | Adhésion | Galerie photo | Journal & Statistiques | Sécurité | Liens | Petites annonces | Commanditaires | Contactez-nous

La dernière mise à jour de ce site date du 12/17/05